Erreur fatale

Tiens, Paul, j'ai exhumé ce texte, en écho au tien...

"J'ai défragmenté mes pensées, fait un scandisk de ma carte mère, delete les virus qui rongeaient ma peau, j'ai contrôle alt suppr les erreurs 404, forwardé les syntax error, supprimé mes favoris, nettoyé la mémoire vive, envoyé le voisinage réseau sur les roses, j’ai croqué les disquettes, explosé Explorer, téléchargé ma colère, flingué les plug-in, j'les ai tous mis out ! J'ai pompé les pop-up, arraché les câbles, déchiré le papier-peint, chiffonné le shift, aspiré les spams, hurlé aux oreilles des URL, exit les diagnostics ! J’ai appelé les applets, j’ai emmêlé les liens, rendu flou le Net, écrasé les informations, compressé la mémoire, neutralisé les maux de passe, j’ai égorgé les registres, décimé les cyber, fuck les FAQ, gobé le débogage, j’ai fait la Java avec les niveaux de sécurité, j’ai disjoint les pièces jointes, craqué les hackers, j’ai fermé toutes les fenêtres, j’me suis déconnectée de la couleur, j’ai mordu les gigabits, quitté les contacts j’ai navigué dans les historiques, désinstallé les ports, installé des domaines, déchiré la toile, bouffé tous les cookies, bloqué les octets, j’ai dévalisé la banque de données, supprimé les fichiers qui font chier, j’ai recherché les profils, filtré les tâches, infiltré les réseaux, exécuté les menus, j’ai glissé des icônes dans des boîtes de dialogues, j’ai basculé dans l’écran de veille, j’me suis rongé les onglets, j’ai raccourci la souris et effacé les lecteurs, j’ai désinstallé le gestionnaire, pissé sur les pixels et tapé sur le clavier, j’ai aligné les modems, vidé les extensions, exproprié les priorités, j’ai paramétré les trames et les thèmes, fusionné les langues, j’ai mis du taboulé dans les tabulations, du fromage dans le formatage, de la béchamel dans l’HTML, j’ai saigné les signets, dépucelé les puces, craché sur les bordures, j’ai mis de la menthe dans l’imprimante, du rhum dans le CD-Rom, des biscottes dans les disquettes, des chips dans le chipset, j’ai mis du mou dans le disque dur, mon annulaire dans le formulaire, j’ai inséré des calculs dans les colonnes, j’ai mis en cage la mise en page, annulé l’allumage, surligné les apparences, j’ai mis Mickey dans les maquettes, j’ai masqué tous les effets, émasculé les matricules, j’ai mis ta mère dans le scanner, ta sœur dans le processeur, et puis j’ai pris le chemin d’accès, je suis arrivée sur la plateforme, devant le format paysage, j’ai pris une bonne résolution et j’ai attendu mon bus système."

21/05/2004