Acrostiche universel

Définition :
A partir d’un nom ou d’un mot donné, l’acrostiche est un poème qui compte autant de vers que ce mot compte de lettres, et dont le premier vers commence par la première lettre du mot, le deuxième par la deuxième, et ainsi de suite.Les variations classiques et oulipiennes sur l’acrostiche sont abondantes et toutes estimables : initial, final, interne, multiples, en croix, en large et en travers.Avec seulement vingt-six vers dont les initiales épuisent l’ordre alphabétique, l’acrostiche universel permet d’en composer pour toutes les occasions imaginables.

Exemple :
Avec tout son amour
Bercé d'éternité
Cette étoile d'un jour
De joie et de gaieté
Eblouissait toujours.
Femme-enfant amusée
Grandissait en un tour
Hier étant passé
Irradiant les cœurs lourds.
Je marchais tête baissée,
Klimt était de retour,
Le soleil de l'été,
Merveilleux troubadour,
Nous donnait sa bonté,
Ornait avec humour,
Parlait de la beauté
Qui règnait alentour.
Rayonnante dulcinée,
Salomé sans détours
Tardant à se donner,
Un regard de vautour,
Vigoureuse volupté...
Wagner et son tambour
Xylophage et ruiné
Y trônait, tout autour
Zinzinnant tel tsé-tsé

Ce qui peut également donner :

Femme-enfant amusée
Rayonnante dulcinée
Eblouissait toujours
De joie et de gaieté
Ornait avec humour
Un regard de vautour

Cette étoile d'un jour
Hier étant passé
Eblouissait toujours
Rayonnante dulcinée
Irradiant les cœurs lourds

Tardant à se donner
Un regard de vautour

Eblouissait toujours
Salomé sans détours

Cette étoile d'un jour
Eblouissait toujours
Le soleil de l'été
Un regard de vautour
Irradiant les cœurs lourds

Qui règnait alentour
Un regard de vautour
Irradiant les cœurs lourds

Irradiant les cœurs lourds.
Le soleil de l'été
Le soleil de l'été
Un regard de vautour
Merveilleux troubadour
Irradiant les cœurs lourds
Nous donnait sa bonté
Eblouissait toujours

Merveilleux troubadour
Avec tout son amour

Vigoureuse volupté
Irradiant les cœurs lourds
Eblouissait toujours

A vous.

  • Bien fou serait celui qui entamerait avec vous, chère Melody, une joute verbale. Insensé celui qui s'amuserait à composer de son côté un "acrostiche universel" pour vous l'offrir en témoignage de dévouement. Car les mots que vous venez d'assembler avec cette aisance et ce talent qui vous caractérise ne peuvent souffrir aucune concurrence. Et celui qui les reçoit en gage d'un avenir bienheureux ne sait que répondre à cette offrande merveilleuse. Seule une larme discrète glissant sur sa joue témoignera jamais de sa tendre émotion et de son abandon à vos aveux.

  • J'espère que Fredou a dit :

    Merveilleux troubadour
    Eblouissait toujours
    Rayonnante dulcinée
    Cette étoile d'un jour
    Irradiant les cœurs lourds.

    :)

  • Mieux que ça ! Il a créé un splendide acrostiche universel !!! :oD
    http://oulipotismes.hautetfort.com/archive/2007/06/27/acrostiche-universel.html

  • Oui, mais quand dans ton prénom tu as deux N (qui se suivent), trois E et à part ça seulement un T et un I qui se battent en duel, ça donne un acrostiche tellement barbant que tu as peur d'être quelqu'un de très ennuyeux.