Les dents de la mère

C’est un rêve récurent et insoutenable. Je sens d’abord une dent se déchausser, avec facilité. Elle s'échappe, je la garde dans ma bouche, l’air de rien puisque à ce moment là je me trouve bien évidemment en société. Impossible donc de m’en sortir autrement qu’en feignant l'indifférence. Puis, les molaires une à une se détachent de mes gencives, jusqu’à former un tas. Ca devient encombrant, je sens les dents se frôler se cogner les unes aux autres dans l’apesanteur salivaire de ma bouche, c’est absolument désagréable, d’autant plus que d’un point de vue purement pratique je me trouve dans l’incapacité chronique de m’en débarrasser, ce qui, par conséquent, m’embarrasse fortement. Le rêve s’achève bien souvent là, et à mon réveil je passe instinctivement ma langue sur mes dents de porcelaine, bien rangées, bien arrimées, soulagée de n’avoir en réalité pas perdu une once de mon identité.

Un rêve

Je me revois, à dos de grand dragon ailé aux mâchoires menaçantes et au doux pelage, survolant ma conscience. Un sentiment de puissance et de sécurité. Un petit goût d’Histoire sans fin


Rien(s) du tout


Le chat affamé miaule et saute partout. Le chat repu miaule et saute partout.
Note pour plus tard : prendre un hamster.
______________________

Perpétuel hoquet qui nous agace la moitié du temps et nous laisse tranquille l'autre moitié, la vie est une succession de hic et de nunc.
______________________

Une femme concentrée dans le métro lisait un livre. "Pourquoi j'ai épousé ce con".
Un instant j'ai cru que Carla en était l'auteur. Ca serait drôle me disais-je. Je n'étais pas si loin, c'était Laura Bush.
______________________

Je voudrais près de mon bureau créer une salle calfeutrée où je pourrais méditer en écoutant les ondulations orientales de Bojan Z ou sauter dans tous les sens pour extirper ma colère.
______________________

Il y a des matins où l'on ne rêve que d'une chose c'est d'arriver au soir mais on est loin de se douter que la soirée va être mortelle.
______________________

Adieu Guillaume...

Je reste sans voix,
à écouter se mêler celles de Juliette et de Guillaume Depardieu
dans "Une lettre oubliée"...