Antigone

Petite fille maudite
Aux cheveux mal peignés
Amoureuse du
Jour qui se lève
La lumière du matin
Le silence de l’instant

Amoureuse de la vie
Petite fille maudite
Aux bras bien trop maigres
Pour s’y accrocher
Folle de cette liberté
Que tu n’auras jamais
Et du vide qui se creuse
Tout autour

Petite fille maudite
Tu dis non avec la tête
Et adieu avec le cœur
Seule parmi les ombres
Clamant dans le désert
Tes rêves d’enfant
Et ta soif d’absolu

Le monde sera juste
Ou tu ne seras plus.