Les dents de la mère

C’est un rêve récurent et insoutenable. Je sens d’abord une dent se déchausser, avec facilité. Elle s'échappe, je la garde dans ma bouche, l’air de rien puisque à ce moment là je me trouve bien évidemment en société. Impossible donc de m’en sortir autrement qu’en feignant l'indifférence. Puis, les molaires une à une se détachent de mes gencives, jusqu’à former un tas. Ca devient encombrant, je sens les dents se frôler se cogner les unes aux autres dans l’apesanteur salivaire de ma bouche, c’est absolument désagréable, d’autant plus que d’un point de vue purement pratique je me trouve dans l’incapacité chronique de m’en débarrasser, ce qui, par conséquent, m’embarrasse fortement. Le rêve s’achève bien souvent là, et à mon réveil je passe instinctivement ma langue sur mes dents de porcelaine, bien rangées, bien arrimées, soulagée de n’avoir en réalité pas perdu une once de mon identité.

  • La bouche est le foyer, la maison, et les dents en sont les habitants. Les plus importants devant, et au fond, les autres. Drôle d'impression de sentir ses dents se déchausser, j'ai eu ce genre de rêve...

  • J'ai le même genre de rêve ou de cauchemar devrais-je écrire ... Ca me panique à chaque fois. en analyse de rêve, il paraîtrait (conditionnel hein ! je n'y connais pas grand-chose...) que c'est l'annonce d'un événement important.
    Bon et pour mon autre rêve où je m'aperçois que j'arrive toute nue au supermarché, euh, je ne préfère pas savoir ... ^_^
    Gros bisous à toi Melody et à ton baby
    Naturella

  • Il n'y a pas un truc sur la perte des dents dans l'interprétation du rêve de ce bon vieux Sigmund ? (Sig-mouth... oulala, quand je commence à faire des jeux de mots en anglais c'est que je commence vraiment à être fatigué !)