© JC le poulet

Alors que je cherchais dans une boutique des figurines de Gaston Lagaffe pour mon père (ce qui m'est récemment arrivé dans la vraie vie lors d'un vide grenier), je tombai sur un curieux objet. De forme ovoïde, en bois gravé de signes indéchiffrables, la mystérieuse chose représentait la complémentarité des polarités opposées. Elle symbolisait le Tout, l'Univers. Parmi les inscriptions gravées, l'on pouvait lire Eros et Thanatos. Je saisis l'objet sous lequel était inscrit "JC le poulet". Nul doute, notre ami psychaphile avait lancé une vaste entreprise de marketing, et il avait bien raison puisque cela marchait. On trouvait ses produits déjà un peu partout, et j'imaginais alors l'étendue du phénomène : on trouverait peut-être des cigares Freud, des magnets cadavres exquis spécial Lacan, des jeux vidéo Eros VS Thanatos, des yoyos Fort-Da, des détecteurs de refoulement, des machines à vivre ses rêves, des pin's de Sade, et peut-être même un concept de "danse de l'hystéro", qui ferait un malheur dans les cours de récré...
La JC le poulet Factory était lancée, et j'étais convaincue qu'elle connaîtrait un essor sans précédent...