Mon petit garçon de l'hiver

Je n'ai envie d'écrire qu'à son sujet. Rien n'y fait, je sombre dans la monomanie, l'obsession maternelle. Les yeux rivés sur mon vaste ventre, nous le regardons vivre. Emerveillement. Béatitude. Impatience. Fierté. Un évantail d'émotions. Sa petite armoire est déjà pleine, le chat n'a plus le droit de pénétrer dans la chambre, il ne comprend pas, reste là, assis devant la porte, les pattes bien rangées, il doit se demander ce qui se passe dans cette pièce autrefois investie - il tente le tout pour le tout, fonce à vive allure cherche on ne sait quoi l'air affolé puis se fait engueuler comme il faut à coups de pssshhhh ! va t'en imbécile ! alors il dégage et s'installe sur le fauteuil, la mine déconfite, une vraie tronche de Chat Potté - il ne comprend décidément pas ce qui se trame.
On nous conseille de lui amener de la maternité un pyjama porté par le bébé pour qu'il s'habitue à son odeur, pour qu'il le "reconnaisse" le jour de la rencontre.
Je ne m'en fais pas, Léaud est un brave chat.
Demain, dernière écho. Demain, visite d'une maison.

J'adore demain.

  • Et alors, et alors, c'était comment demain ? (oui, dit comme ça, ce n'est pas grammaticalement juste mais bon... on comprends l'idée !)

  • Demain était génial ! On a vu notre petit d'homme, tout beau, tout grand, déjà 2 kg ! Quant à la maison ça n'était pas celle de nos rêves, depuis nous en avons visité une autre et remettons ça encore aujourd'hui.
    Nous nageons dans nos jolis projets ! :o)

  • 2kg, eh bien, à l'arrivée Ulysse devrait être un bébé bien potelé ;-)

    bon courage en tout cas pour vos visites à venir. Mais alors ça veut dire que vos projets de déménagements accélèrent ?!