Retour aux sources

Après de tendres et ardentes étreintes, volets fermés, temps suspendu, les amants enlacés dans une barque filaient sur une eau limpide, pour rejoindre une terre parsemée de chevaux paisibles, dont la fougue s'était dissipée dans les nues des nuits embrasées… Enfer ou paradis, ils contemplaient une vaste pièce dotée d'une cuisine et d'un jacuzzi - l'eau, le feu ! -. Enfin ils décidaient de se laver mutuellement, non de leur pêché mais de cette douce fatigue qui enveloppe les amants après l'amour…