Mektoub

54-46. Je commence à flipper sec. Au delà de la menace de mes parents de quitter la France en cas de victoire du Petit Teigneux, la situation actuelle m'angoisse complètement. Depuis mercredi soir mes démangeaisons ont repris, je peine à trouver le sommeil, je ne supporte plus de l'entendre vociférer à la tévé à la radio des discours pronant manichéisme et exclusion des plus démunis. Tout cela me fait vomir, et je m'efforce de penser qu'aujourd'hui et demain sont nos derniers jours de liberté.