Fragments

Cette musique me bouleverse.

La mise en scène est très belle : la lumière dorée sur les instruments met en valeur leurs contours, leur matière ; chaque instrument de musique est un objet d'art, un témoin des civilisations lointaines, un témoin du temps et de la mémoire des peuples. Instruments de rites ou créations fantaisistes, les matières et les sons s’entremêlent, dans leur singularité, leur originalité. Toi, véritable médium reliant l’auditeur au monde et aux cultures du monde, tu animes chaque objet de ton souffle, de ton rythme, tu insuffles à chaque instrument la mélodie et la vie, une âme venue d’ailleurs. Tu invites le spectateur au voyage, de sorte qu’il découvre, au delà des rythmes et des sonorités, différents horizons mais aussi une émotion qui elle, est universelle. Le spectateur en fermant les yeux, peut se détacher de l’esthétique des instruments pour accéder à une émotion pure, dénudée et dénuée de représentation matérielle (mélancolie, force de vie !). Ces fragments de musique « vivante » animent les âmes et ouvrent la voie de l’imaginaire. Platon avait raison : « La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée. »