Trouble every day

Obnubilée par ce disque, inlassablement bercée par la perçante mélancolie qui s'en dégage, par le goût de sang qui exhale sa saveur à mes tempes sidérées, souvenir de cette scène cannibale aperçue lors d'une soirée, du rire sarcastique de S* qui jouissait de nous offrir tel spectacle, et D* qui cachait ses yeux derrière ses petites mains potelées, envie de vomir, non, moi mes yeux étaient ouverts et ma gorge nouée. Musique lancinante, la nuit s'est effondrée sur mon quartier, voile noir sur le chat qui s'est assoupi en quelques minutes au milieu du tapis, l'homme s'est retiré et pourtant dans mon crâne résonne ce refrain...

Killing theme in my head