Ô rage




Agréable soirée. Quelques uns de ses amis sont venus. J'ai retrouvé avec plaisir C*, avec qui j'avais sympathisé lors de notre déménagement ; elle nous avait gentiment aidé, ses éclats de rire nous avaient donné une énergie féroce. C* est une femme adorable, sensible, joyeuse, intelligente, mais célibataire. Et je ne sais pourquoi, tout le monde s'affaire à lui trouver un jules. Je pense souvent à cette note de Jeanne qui râlait de ce même état de fait. Pourquoi les gens s'immiscent-ils dans la vie privée des autres ? La solitude les effraye-t-ils tant que ça ? Ou bien est-ce une question de norme ? : une femme célibataire est une femme perdue ? Alors qu'un parisien sur 2 vit seul, si'lon considère qu'il y a autant de femmes que d'hommes à Paris, on peut faire l'hypothèse qu'une femme sur deux se fait emmerder parcequ'elle n'a pas de jules et qu'elle est nulle de ne rien construire - une famille un foyer et tout le tralala - , ce qui fait un total de 536 964 parisiennes bouc-émissaire d'une mentalité machiste de merde putain faut pas déconner travail-famille-patrie on en est encore là c'est ça ? Enfilons nos oeillères camarades, avançons tous au pas, droit devant, pas d'écart, tous égaux non pas en droits mais en devoirs, camarade, tu dois être à l'image de ton pays, fier et digne, ne t'éloigne pas du bord, tu risquerais de sombrer dans ton identité et tes désirs propres merde quoi si c'est ça un pays libre pourquoi nous ligoter comme de vulgaires gigots, pouquoi répondre sans cesse à une norme établie par les plus puissants, pourquoi nier le sujet alors que... le tonnerre gronde au loin...


...tiens v'la la pluie...